MATHIEU RICHTER

Yoga du cachemire, art de l’écoute.

 

Bio

Profondément touché par la perspective non duelle du yoga cachemirien tel que l’a enseigné Jean Klein et transmise par Éric Baret, Mathieu Richter identifie
petit à petit les oripeaux de la personnalité par une approche du yoga qui mêle, sans discrimination, ses expériences sur le tapis et celles de la vie quotidienne. Il
suggère de stimuler en nous cette capacité d’être à l’écoute de ce qui se présente, de mettre l’accent sur la disponibilité vis-à- vis de la vie et non sur la
transformation de la vie. Il propose une exploration corporelle méditative d’une intense douceur, sans idée de buts à atteindre.

Vendredi 10:15 – 12:00 + Samedi 08:00 – 09:45

Le yoga du cachemire n’est pas une gymnastique corporelle ; c’est un art de l’écoute. Les postures ne sont qu’une excuse pour pré-sentir la tranquillité qui est inhérente à toutes situations de la vie et non un remède dont on devrait extraire l’essence par l’effort et la volonté. Ce qui se passe sur le tapis est à l’image de notre vie. Les postures permettent de découvrir nos schémas, de constater notre constante intention et nos efforts pour corriger ce qui se présente. Dès que nous expérimentons une douleur nous pensons qu’elle ne devrait pas être là, dès qu’il y a raideur, difficulté on essaie de pousser, d’aller plus loin, on pense: c’est utile, c’est inutile, on se culpabilise, on rejette… tous les mécanismes de la vie se retrouvent sur son tapis. Voilà le yoga. C’est cette transposition qui est proposée d’être explorée durant les rencontres. Absence de but à atteindre, gratuité des motifs, voilà le privilège d’aujourd’hui.